Guérir sa relation à la nourriture avec l’Hypnose

maigrir avec l'Hypnose à Paris avec Sarah Chauliaguet

Peut on guérir sa relation à la nourriture avec l’Hypnose?

Contrôler mentalement ses apports alimentaires est désormais une façon ordinaire de penser la relation à la nourriture. Combien de calories, de vitamines…C’est en cela que nos sociétés ont établi un rapport névrotique à la nourriture.
A priori, quand tout va bien, on ressent d’abord ses besoins et les messages du corps grâce à ses sensations alimentaires. On réfléchit ensuite.
A l’opposé le point de départ des Troubles du Comportement Alimentaire : on ignore ses sensations alimentaires et on mange avec sa tête.

Pourtant il est possible de guérir sa relation à la nourriture avec l’hypnose. Cela passe par un retour au corps : l’écouter, le comprendre, le respecter.
Manger, non plus en fonction de pensées et d’un contrôle mental, d’états émotionnels, de critères environnementaux, mais en fonction de critères internes: préférences alimentaires, sensations de faim et de satiété.
Sinon c’est une lutte permanente contre soi même.
Il est toutefois possible de mieux manger et de se faire du bien, de recréer une relation plus saine et naturelle à la nourriture et au corps.

Les pensées qui font manger

guérir sa relation à la nourriture en Hypnose thérapeutiqueBien souvent notre rapport à la nourriture est teinté de croyances, et d’un conditionnement éducatif qui peut devenir problématique avec le temps.
«Il faut finir son assiette» ou “manger ça détend”, “si je mange du chocolat, je dois aller faire du sport “, “je devrais pas manger ça, c’est du poison” ou encore dans l’enfance les équations du type : “tu pleurs…prends un gâteau ou un biberon!” qui deviennent des autoroutes pour avoir ensuite des problèmes alimentaires.
Il est à noter que les pensées qui commencent par “il faut” et “je dois” sont déconnectées du corps et de la réalité du moment et crée un conflit interne. Ce n’est plus l’écoute du corps et des besoins qui régissent l’alimentation, c’est un Juge intérieur qui décide les apports alimentaires. Souvent il y a une rébellion qui s’en suit, et c’est la compulsion ou la crise boulimique.

Observez votre discours intérieur quand vous mangez vous en dira long sur votre relation à la nourriture.

Quoi qu’il en soit, il est possible de déprogrammer ces conditionnements inconscients avec l’Hypnose pour apaiser notre relation à la nourriture.

Les croyances limitantes

Voici l’expérience du pigeon cité dans le libre du Dr Benhain (voir ci dessous). Juste avant de le nourrir avec ses graines habituelles, on allume un disque coloré placé dans sa cage.
Rapidement, à chaque fois que le disque sera allumé, le pigeon se mettra à picorer sans attendre les graines.
Il fait un lien entre la nourriture et le disque éclairé et cela devient une habitude. La confusion se crée entre l’annonce de l’aliment et l’aliment lui même. On appelle cela un ancrage en PNL. C’est un conditionnement.
Cette expérience amène biensûr à repenser à toutes les fois où on a vu (ou vécu) consoler un enfant en lui donnant à boire ou à manger ou avec un bonbon! cela crée une confusion entre un aliment et une sensation attendue de bien être.

Les associations entre manger et être heureux, ou manger et être ensemble par exemple peuvent devenir problématique si elles sont trop fortes.
A ce sujet, une patiente en surpoids réalisait lors de la séance que le fait de voir des amis, de partager un moment de connexion avec les autres était pour elle nécessairement associé à un moment où l’on mange. Elle n’arrivait pas à trouver de souvenir de moment de vrai partage avec en dehors de la table!
Modifier sa croyance lui a permis de perdre du poids et de trouver d’autres façons de nourrir son besoin de lien aux autres. Elle a commencé à moins manger à table “pour se remplir d’amour et d’affection” et à voir ses amis aussi ailleurs (une balade, une expo…) qu’autour d’un diner.

En finir avec les obsessions:

Certaines personnes sont obsédées par certains aliments au point de se sentir en manque comme un drogué qui a besoin de sa dose. Cela peut amener à créer des plans à l’avance pour avoir cet aliment absolument, et préparer son rituel.
L’obsession c’est un peu comme si l’aliment devenait le maître à bord. La personne est sous emprise. Dans ces conditions les pensées sont focalisées dessus, des images sont présentes, un discours intérieur et une tension qui ne pourra se décharger que lorsque le produit sera trouvé.

Il y a une perte de contrôle.
L’aliment devient un peu comme un démon intérieur qui mène le navire.

Il est pourtant souvent le symbole inconscient de quelque chose de plus profond qui a besoin d’être apaisé. Il s’agit d’écouter autrement cette partie incomprise et de changer le dialogue interne pour retrouver ses vrais besoins et priorités. Dans ce cas, en dialoguant avec l’inconscient on peut apaiser ces obsessions pour retrouver sa liberté.

perdre du poids avec l'Hypnose à Paris ou visioconférence avec Sarah Chauliaguet

Un exercice pour commencer à changer la relation à la nourriture :

J’ aime beaucoup proposer une petite expérience sous hypnose. Il s’agit d’aller écouter et demander l’avis des différentes parties du corps engagés dans l’acte de manger.
La personne va présenter au corps un aliment qui la fait grossir ou l’intoxique mais qu’elle adore pourtant et éclairer ce paradoxe. Ce processus est inspiré du livre : Enfin de maigris, du Dr Jean-Marc Benhaim.

L’expérience de Laura* avec le chocolat:

Après avoir créer un état d’Hypnose suffisant, je guide Laura à aller dans son corps se mettre à l’écoute des émotions, des sensations, des images, souvenirs, mots qui émergent spontanément.
“Est ce que les papilles aiment le chocolat?” on attend un peu…la réponse est évidente: oui ! Des moments de plaisir émergent, des saveurs aimées, des images d’enfance agréables… elle intègre ces informations.
On continue son voyage, comme une exploratrice avec curiosité et non jugement.
“Est ce que l’estomac aime le chocolat?” …..euh?! L’ estomac se serre, c’est sombre…elle prend le temps de recevoir ces messages…Puis elle continue à descendre.
“Et le Foie, que pense t’il du chocolat?”….. un dégout arrive, un sentiment de trop, d’écoeurement, l’organe n’est “pas content”. C’ est clairement NON…
“Est ce que l’intestin aime le chocolat?” des sensations confuses, pas très agréables, une image de puit et de boue…

La suite de la séance a consisté à laisser l’inconscient et le corps trouver des solutions qui permettaient de répondre au besoin de plaisir, de douceur avec des aliments qui conviennent à tous les organes. C’est de la Communication Non Violente en interne!

Laura a ainsi pu prendre conscience que son amour du chocolat était surtout associée à de bons souvenirs d’enfance. Elle réalisé que le reste de son corps n’aimait pas vraiment cela.
Ainsi sa relation à l’aliment a changé tout naturellement.

Comment l’Hypnose peut aider à guérir notre relation à la nourriture?

L’Hypnose est très efficace pour libérer des croyances et des habitudes qui poussent inconsciemment à mal manger. Ils s’agit aussi de retrouver une meilleure image de soi pour s’aimer et avoir plus confiance en Soi.

Changer est possible et votre inconscient sera votre meilleur guide sur le chemin.

L’alimentation est une source de santé, de plaisir et d’énergie.

Si vous êtes prêt à changer, vous pouvez prendre RDV pour une séance ou me contacter pour plus d’informations.

*avec l’accord de la personne, le prénom a été changé pour préserver la confidentialité.